ou les conversations d'un soir

02 décembre 2018

Carrot cake

carott cake

Une recette de Michelle :

-250 gr carottes râpées
-100 gr amandes en poudre (ou noisettes)

-150 gr farine

-50 gr de raisins secs
-4 oeufs
-130 gr de cassonade
-1 sachet levure plus une cc de bicarbonate de soude

-1 cuil café gingembre en poudre 1  de cannelle zeste d'un citron

-une pincée 4 épices (ou de muscade)

100 gr de beurre mou (ou 50 gr plus un yaourt)

60 gr de noix concassées (pas en poudre) ou noix de pécan

Battre les oeufs plus le sucre ( ou jaunes puis blanc en neige si l'on veut, ce sera plus léger, à ajouter dès que la pâte est un peu difficile à mélanger)

Ajouter le zeste, tous les épices, le beurre mou, la farine-levure-bicarbonate.

Puis les noix, les raisins et les carottes râpées, à la main pas au mixer !

Préchauffer le four et cuire à 180° pendant 45 minutes.

 

La crème pour napper : une boite de philadelphia (150 gr), (moins gras que mascarpone)

et 100 gr de sucre glace, un tout petit peu plus si vous aimez sucré, un peu de cannelle, ou

et 1/2 jus de citron

On le fend en 2 dans l'épaisseur, on met une petite couche de crème (¼) pas jusqu'au bord,

on remet l'autre moitié, puis on le nappe entièrement en lissant avec le reste de crème.

On peut aussi le servir nature et la crème à côté dont chacun se sert....

C'est mieux de le faire 12 heures avant, de mettre la crème et le remettre au frais, lorsqu'on

le nappe.

Posté par trussac56 à 14:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]


17 octobre 2018

La petite guêpe noire face à son destin

guepe

Ce marsi soir 16 octobre, notre éminent prof de « Sciences et Vie de la Terre », j’ai nommé Daniel Guillouzouic, nous a prodigué une merveilleuse leçon de chose. Ne sachant s’il aurait l’envie ou le temps de la communiquer à tous, je me propose de le faire. Et cela en toute objectivité et dans le respect le plus total de la Vérité Scientifique. Voici donc :

« La petite guêpe noire face à son destin » ou « Pourquoi pouvons-nous manger des figues ?»

Il était une fois une petite guêpe noire, toute mignonne et toute fragile. Voletant dans un verger en quête d’un lieu adéquat pour déposer ses œufs, elle aperçoit un figuier couvert de petites figues un peu maigrichonnes. Cependant, elle se sent attirée par lui de manière irrépressible, comme si sa vie en dépendait. Elle ne croyait pas si bien dire…

Adonc, vibrionnant, elle pénètre dans le trou minuscule d’une figue que sa vue perçante lui permet de distinguer. Las ! Le tunnel qui mène au cœur de la fleur est si étroit et si rugueux qu’elle s’en râpe les ailes, lesquelles finissent par se détacher de son petit corps malingre dans des souffrances épouvantables. Mais n’écoutant que son instinct maternel, la courageuse petite guêpe progresse douloureusement dans le piège et, exsangue, à bout de souffle, lâche ses œufs dans le petit berceau au cœur de la figue.

  • Mission accomplie, se dit-elle dans un dernier râle.

 

 

Et elle meurt, victime de son destin de petite guêpe noire. Heureusement parce que la suite est encore plus affreuse. La voici :

 

Un mâle désœuvré qui passait par là voit le petit trou dans cette même figue et flairant une affaire juteuse s’y introduit sans difficulté étant donné que la femelle avait fait tout le boulot pour agrandir le tunnel. Il tombe sur les œufs translucides dans lesquels s’agitent les petits embryons déjà pleins d’espérance de vie. Le mâle immature et pédophile de surcroît, les féconde sans demander la permission à qui que ce soit. Et voilà bientôt de nouvelles petites guêpes noires prêtes à repartir vaillamment vers de nouvelles figues sans se douter un instant du sort funeste qui les attend.

 

 

Là j’avoue que distraite par ma voisine (MM) j’ai perdu le fil de l’explication et je n’ai pas très bien compris comment ces petites orphelines de naissance sortaient de ce guêpier pour foncer dare-dare sur un nouveau figuier et recommencer la même aventure. Comme quoi l’expérience des parents ne sert pas à grand-chose. Cependant, cette fois, la courageuse petite bestiole a accroché du pollen sur ses petites ailes délicates et avant de mourir l’a déposé au cœur de la figue qui, merveille, s’est trouvée fécondée et s’est épanouie dans ce faux fruit sucré dont vous raffolez.

 

Lorsque que vous en mangerez, n’oubliez pas que vous devez ce plaisir au sacrifice des petites guêpes noires, victimes de leur devoir, dont vous croquez les cadavres en même temps que le fruit.

 

Marguerite R. docteur ès-conversations d’un soir d’après gravure.

 

 

Posté par trussac56 à 20:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 juin 2018

Un an de silence

P6254332

C'est bien trop long !!!

Mais ce projet autour d'Apollinaire proposé par Jean Jacques était la belle et bonne occasion pour le réveiller !

Petit rappel historique : Guillaume Apollinaire part pour la Bretagne le 1er août 1918, il y a 100 ans. Il s’installe à la maison du Toul Menais de madame veuve Robert à Kervoyal (commune de Damgan) Ambiance rustique, et Apollinaire caustique ! Mais sa santé reste précaire et ses finances limitées. Il repartira pour Paris fin août et malgré son séjour en Bretagne il est très affaibli. La grippe espagnole qu'il contracte en octobre aura raison de ses dernières forces et ll décèdera à l'âge de 38 ans le 9 novembre 1918...deux jours avant l'armistice.

C'est autour de son oeuvre poétique que certains des ateliers gravure de Trussac ont travaillé.

Le résultat, ce livre, dans un emboîtage réalisé dans les ateliers de Nathalie Pauger

 

"Guillaume Apollinaire à Kervoyal" sera présenté du 24 août au 30 septembre 2018 à la bouquinerie  Kervoyelles

Reportage photos dans l'album Apollinaire

 

P6264355

P6264356

P6264357

P6264358

 

 

 

 

Posté par trussac56 à 09:34 - Commentaires [2] - Permalien [#]

14 juin 2017

Europaki

Proposé par Jean Marie Rocca:

 

europaki

un spectacle théatral préparé et présenté par Colette ARCAIX et sa troupe des Z'ArTmateurs.

Ecrit et mis en scène par Colette Arcaix, le spectacle est inspiré par les témoignages et les paroles de migrants et de réfugiés.

Il sera présenté à la salle de L'Hermine à Sarzeau, le mardi 4 juillet 2017, à 20h 30, au bénéfice d'Amnesty International.

  

Posté par trussac56 à 14:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Stage de lithographie

Quelques images du stage de litho que nous avons suivi le week end dernier. 

Où il était question de kiche, de tympan...grainage du marbre en bruit de fond du diaporama

Animé par Nancy, ce stage nous a emballé! Si vous avez envie d'en savoir plus sur la lithographie, sur les éditions c'est à voir là : Le Petit Jaunais

 

Posté par trussac56 à 13:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]


07 juin 2017

Mince, mince....

céramique002

Exposition manquée :-( Alain Perron exposait au pied du château de Ranrouêt à Herbignac.

Surtout, si vous avez des évènements auxquels vous participez, ou que vous avez aimés que vous souhaitez partager, envoyez-moi un petit mail  - Danielle du mardi- ou à Catherine -du lundi-.

D'ailleurs si d'autres personnes sont intéressées pour alimenter ce blog de partage, n'hésitez pas à me contacter!!!

 

 

 

Posté par trussac56 à 09:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]

31 mars 2017

L'Arz de Lire présente son 3ème festival de lecture "L'enfance"

LArzDeLire

Posté par trussac56 à 19:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 février 2017

Artificialia

invitation-artificialia

Posté par trussac56 à 16:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 février 2017

Crème caramel

creme-caramel

Une recette de Michelle, pour 5 personnes:

Préchauffer le four à 180°

4 oeufs 

100gr de sucre semoule fin (important) 

1/2 litre de lait 

Mettre le lait à bouillir. Battre au fouet ou batteur les oeufs avec le sucre, ajouter de l'eau de fleur d'oranger ou vanille. Verser le lait bouillant petit à petit pour ne pas coaguler les oeufs sur la préparation, en continuant à battre. 

 

Verser la préparation, en la passant au chinois dans un moule caramélisé. 
Cuire au bain marie 45mn. Baisser la chaleur du four à 170 au bout de 10mn.
La pâte ne doit pas bouillir sinon elle ne sera pas lisse.
(Temps de cuisson 30 minutes pour des ramequins individuels).
On peut aussi faire infuser 10 minutes dans le lait 3 ou 4 fleurs de badiane, canelle, un mélange d'épices avec gingembre moulu, ou une gousse de vanille fendue. Dans ce cas réchauffer le lait avant de le  verser sur les oeufs battus.

Posté par trussac56 à 18:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

10 janvier 2017

Exposition des ateliers au Conservatoire

Afficher l'image d'origineNos deux ateliers exposent en ce moment au Conservatoire de musique !

Horaires d'ouverture du conservatoire : Du lundi au vendredi de 10h à 12h et de 14h à 18h.

Posté par trussac56 à 18:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]